Roger prédit le top à Goffin

S. F. Publié le - Mis à jour le

Tennis

Roger Federer s’est qualifié pour la 32e fois d’affilée pour les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem en battant David Goffin, dimanche à Roland Garros. Sur une terre battue lourde et par un temps gris en venteux, le Suisse n’a toutefois pas rigolé face au p’tit Belge, qui l’a surpris à bien des égards. Entretien.

Roger, quelle première impression vous a fait David Goffin ?

"Je trouve qu’il a très bien joué. Il m’a fait une très belle impression. Il parvenait à prendre la balle très tôt à chaque fois. Il a un gros potentiel en matière de toucher de balle et de lecture du jeu. Ce fut un match intéressant, d’autant que je ne connaissais pas ses séquences de jeu préférées. C’était chouette "

En quoi vous a-t-il particulièrement surpris ?

"Cela fait déjà beaucoup de compliments, non ? (sourire) Il a un très beau revers et il absorbe bien la puissance du fond du court. J’avais du mal à contrôler la balle. En outre, je ne jouais pas très bien au début, mais ce fut aussi son mérite."

Le match nous a rappelés par moments celui que vous avez disputé contre Pete Sampras à Wimbledon en 2001. Avez-vous eu le même sentiment ?

"Le match m’a plutôt fait penser à celui de 1999 lorsque j’avais reçu une wild card et que j’avais rencontré Patrick Rafter. À l’époque j’avais moi aussi gagné le premier set 7-5. Et lorsque lui a gagné ce premier set 7-5, je me suis dit ok, je vais gagner en quatre sets, pas de problème. (sourire) Simplement, lui m’a poussé bien plus que moi je ne l’avais fait contre Rafter. Il est resté dangereux jusqu’à la fin.

Avec votre expérience jusqu’où peut-il aller ?

"C’est toujours difficile à prédire. Ce que je trouve le plus chouette à cette histoire, c’est de voir quelqu’un de jeune réaliser une belle performance dans un Grand Chelem. Cela change pour une fois. Cela rappelle l’époque des Becker à Wimbledon ou Chang à Roland Garros.

Je pense qu’il peut aller loin. Maintenant, il faudra voir. Il faut bien jouer chaque semaine. J’espère en tout cas qu’il percera. Il peut devenir un champion. Il a beaucoup de talent. Ce serait bien s’il se hissait dans le Top 20."

Le fait qu’il ait dit avoir des posters de vous dans sa chambre, cela vous donne-t-il l’impression d’être vieux ?

"Non, ça va. Mais j’admets que c’est étrange Je ne suis pas habitué à jouer contre quelqu’un qui m’aime (sourire)"

Vous l’avez encore revu dans les vestiaires après ?

"Non. Nous ne nous sommes plus croisés. Rien d’autre à ajouter

Publicité clickBoxBanner