Tennis L’Espagnol, pas au mieux, revient ce jeudi pour se tirer d’affaire

À 6-4, 3-2 break pour Diego Schwartzman, la situation de Rafael Nadal semblait plus périlleuse de minute en minute. Sur un terrain lourd et lent, engoncé dans une météo humide et pluvieuse, l’Espagnol n’était pas vraiment lui-même. La faute à un Argentin qui, décidément, lui cause toujours des problèmes, mais aussi à deux poignets en souffrance.

(...)