Tennis L’Espagnole continue d’impressionner depuis le début du tournoi.

"Il faut aussi qu’elle comprenne qu’elle a besoin de ça pour bien jouer, même si c’est un peu plus de souffrance. Quand elle est complètement dans l’apaisement, c’est de la merde ce qu’elle fait."

Voilà ce que nous disait Sam Sumyk, le coach de Garbine Muguruza avant le début de ce Roland-Garros. Et depuis, cela se vérifie : Muguruza n’a pas tenté de cacher ses émotions depuis son premier tour, elle s’en est au contraire servie.

(...)