Tennis C'est la quatrième fois qu'une Belge s'impose dans l'épreuve juniores à Wimbledon. Auparavant en 1947, lors de la première édition, Genevière Domken, puis en 1949 Christiane Mercelis et en 1993 Nancy Feber, avaient déjà ramené la Coupe en Belgique, ce que n'étaient parvenues à faire Laurence Courtois (1992) et Kim Clijsters (1998) échouant en finale.

En ne commettant que très peu de fautes en début de rencontre, Flipkens a remporté la première manche 6 jeux à 3 en 38 minutes. La réaction de la Russe, 776e au classement WTA et 71e en juniores, ne s'est pas faite attendre. Rapidement menée 0-4, la Limbourgeoise devait laisser filer le second set 3-6 en 35 minutes.

En breakant son adversaire à l'entame du dernier set, Flipkens, 17 ans et demi, 28e mondiale en juniore, a pris l'ascendant (1-0). Un viatique anhihilé trois jeux plus tard (2-2). Mais en reprenant le service de son adversaire pour faire 4 jeux à 3, la jeune belge s'ouvrait le chemin du principal succès de sa jeune carrière.

L'an dernier, associée à Elke Clijsters, la jeune soeur de Kim, elle avait remporté le double juniores à l'US Open.

Coachée par Bernard Dewanne, la citoyenne de Mol qui n'est pour l'instant que 522e au classement WTA, refuse d'être comparée à Kim Clijsters. Cette petite joueuse (droitière de 1m63 pour 57 kg) ambitionne raisonnablement de devenir une honorable joueuse du top-100.