Tennis

Si le palmarès féminin des Internationaux de France à Roland-Garros ne comprend pas de Belge, il mentionne cependant la victoire d'une Brugeoise, Nelly Landry, née Adamson en 1916, qui est ensuite devenue française par son mariage. Elle a en effet remporté Roland-Garros en 1948 après avoir été avec Josane Sigart, l'une des plus grandes joueuses belges de l'entre-deux guerres.

Championne de Belgique de série B à 16 ans, triple championne de Belgique de série A en 1933, 34 et 35, Nelly Adamson, qui était affiliée au LTHC Bruges, a aussi remporté le titre national en double mixte avec André Lacroix et en double dames avec Myriam de Borman en 1934.

Nelly Adamson a ensuite épousé un Français du nom de Landry et est devenue Française. C'est sous cette nationalité que Nelly Landry a été finaliste à Roland-Garros contre la Française Simone Mathieu en 1938, avant de battre l'Américaine Shirley Fry 6-2, 0-6, 6-0 dix ans plus tard. Adamson-Landry fut encore finaliste en 1949 contre une autre américaine, Margaret Osborne duPont, tandis que Shirley Fry remporta le tournoi parisien en 1951. (BELGA)