Tennis

L'Argentin Juan Martin del Potro a brisé le rêve du Suisse Roger Federer de remporter un troisième titre du Grand Chelem en 2017 et de redevenir N.1 mondial en le battant 7-5, 3-6, 7-6 (10/8), 6-4 en quarts de finale de l'US Open, mercredi.

Del Potro, 28e mondial, sera opposé en demi-finales vendredi à l'Espagnol Rafael Nadal qui est de son côté assuré de conserver la première place mondiale qui aurait pu revenir, en cas de titre, à Federer.

L'Argentin a signé sa sixième victoire en 22 confrontations avec Federer et a confirmé que l'US Open était son tournoi de prédilection. Il avait déjà battu le Suisse lors de leur précédent duel à New York, en finale de l'édition 2009, pour remporter ce qui reste son seul titre du Grand Chelem.

"J'ai réussi mon meilleur match du tournoi, je crois que je mérite cette victoire", a souligné Del Potro, passé tout près de l'abandon au tour précédent contre l'Autrichien Dominic Thiem, avant de s'imposer en cinq sets.

Federer, 36 ans, était en quête de son vingtième titre du Grand Chelem après avoir remporté l'Open d'Australie en janvier et Wimbledon en juillet alors qu'il avait manqué la seconde partie de la saison 2016 sur blessure au dos et à un genou.

Mais il n'a jamais réussi à prendre la mesure de Del Potro, très efficace au service. Il a surtout laissé passer une chance de mener deux manches à une, en gaspillant quatre balles de set dans le jeu décisif du 3e set.

Sa préparation pour l'US Open avait été perturbée par une blessure au dos survenue en marge du Masters 1000 de Montréal où il avait atteint la finale.

Il avait dans la foulée renoncé à participer au Masters 1000 de Cincinnati et avait admis en arrivant à New York que sa préparation avait été "loin d'être idéale".


Madison Keys complète un dernier carré intégralement américain

L'Américaine Madison Keys, 16e joueuse mondiale, a dominé mercredi en quart de finale de l'US Open l'Estonienne Kaia Kanepi, 418e mondiale passée par les qualifications. La joueuse de 22 ans, qui a remporté cette année le tournoi Premier de Stanford (Etats-Unis), sur surface dure, s'est imposée sur le score de 6-3, 6-3 pour venir compléter un dernier carré 100% américain, une première à l'US Open depuis 1981. La 15e tête de série sera opposée jeudi à sa compatriote CoCo Vandeweghe (WTA 22/N.20), qui avait éliminé plus tôt la N.1 mondiale Karolina Pliskova 7-6 (7/4), 6-3. L'autre demi-finale opposera Venus Williams (WTA 9/N.9), la plus expérimentée de ce dernier carré, à Sloane Stephens (WTA 83).

Madison Keys, qui avait échoué l'an dernier et la saison précédente au stade des 8es de finale à Flushing Meadows, partira favorite face à Vandeweghe. En finale à Stanford, c'était déjà face à la New-Yorkaise de naissance qu'elle s'était retrouvée, début août. Elle avait battu Vandeweghe en deux sets pour remporter le troisième trophée WTA de sa carrière, après deux tournois sur gazon. Dans la suite de sa tournée américaine de cet été, le hasard du tirage à Cincinnati (dur/2.536.154 dollars) l'avait à nouveau placée sur un court face à la blonde Vandeweghe, mais dès le premier tour cette fois. Là encore, elle avait fini par prendre le dessus sur son adversaire, au bout d'un match en trois sets.

Mercredi au stade Arthur Ashe, le quart de finale face à Kaia Kanepi a été plié en 1h08, un match agrémenté de 8 aces de la part de la jeune Américaine, qui n'a commis aucune double faute. Après avoir écarté la Belge Elise Mertens au premier tour, Keys a successivement battu l'Allemande Tatjana Maria (WTA 61), la Russe Elena Vesnina (WTA 18) et l'Ukrainienne Elina Svitolina, 4e mondiale dans son parcours à l'US Open 2017.

C'est la première fois depuis 1985 que des demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem opposeront quatre Américaines et la première fois depuis 1981 que cela se produira à l'US Open.