Tennis

Découvrez les résultats de l'US Open.

La Russe Maria Sharapova, qui faisait son retour en Grand Chelem après sa suspension de quinze mois pour dopage, a été éliminée en 8e de finale de l'US Open dimanche.

Sharapova, 146e mondiale et bénéficiaire d'une invitation pour le tournoi new-yorkais, s'est inclinée face à la Lettone Anastasija Sevastova, 17e au classement WTA, 5-7, 6-4, 6-2.

Stephens la première en quarts de finale

L'Américaine Sloane Stephens, 83e mondiale, est la première joueuse qualifiée pour les quarts de finale de l'US Open après sa victoire face à l'Allemande Julia Görges, 33e au classement WTA, 6-3, 3-6, 6-1, dimanche.

Stephens qui réalise à 24 ans le meilleur US Open de sa carrière, sera opposée au prochain tour à la Russe Maria Sharapova (N.146) ou à la Lettone Anastasija Sevastova (N.17).

Shapovalov éliminé par Carreno Busta

L'Espagnol Pablo Carreno Busta a mis fin dimanche au retentissant parcours à l'US Open du prodige canadien Denis Shapovalov, 68e mondial à 18 ans, en s'imposant en 8e de finale 7-6 (7/2), 7-6 (7/4), 7-6 (7/3).

Carreno Busta, 19e mondial, disputera le deuxième quart de finale en Grand Chelem de sa carrière contre l'Argentin Diego Schwartzman (N.33) ou le Français Lucas Pouille (N.20).

L'Espagnol, le premier joueur de l'histoire à affronter quatre qualifiés de suite en Grand Chelem, a fait la différence grâce à son expérience.

Shapovalov a laissé passer de son côté sa chance à plusieurs reprises, notamment dans le premier set où il a pris le service de son adversaire.

Mais nerveux (55 fautes directes) et usé physiquement -il disputait son septième match en moins de deux semaines en incluant les qualifications- il n'a pas réussi à concrétiser lorsqu'il a servi pour le set à 5-3 et lorsqu'il s'est offert trois balles de set à 6-5 sur le service adverse.

Il a également mené 3-0 dans le 3e set, mais Carreno Busta, sans paniquer, est revenu et a décroché sa qualification sur un service gagnant.

Shapovalov a marqué les esprits en devenant le plus jeune joueur depuis l'Américain Michael Chang, en 1989, à atteindre les 8e de finale de l'US Open.

Après ce deuxième tournoi du Grand Chelem de sa carrière, il va se retrouver aux portes du top 50 mondial (51e).