Balade en Moselle luxembourgeoise

Marc Vanel & Dirk Rodriguez Publié le - Mis à jour le

Essentielle Vino De Schengen à Grevenmacher, nous avons visité quelques vignerons qui nous ont fait déguster leurs meilleures cuvées dont certaines sont disponibles en Belgique.

Domaine Henri Ruppert à Schengen
Située dans la pointe sud-est du Grand-Duché de Luxembourg, la ville de Schengen est principalement connue pour les "accords de Schengen" signés en 1985 et qui ont aboli les contrôles aux frontières internes de l’Union européenne. Le régime fiscal national et la proximité immédiate de l’Allemagne et la France ont fait de la ville une plaque tournante pour… les routiers qui viennent y remplir leurs réservoirs à bon prix. La vente de mazout est précisément ce qui a fait la fortune du père d’Henri Ruppert, huitième génération d’une famille établie dans le vin depuis 1680.
Même si la famille exploita diverses parcelles de vignes dans la vallée, le site actuel de production a été investi en 1904. En 1990, Henri Ruppert Jr reprend l’exploitation alors principalement complantée en Elbling et Rivaner. Au fil des années, il en change l’encépagement et surtout en triple la surface, replantant surtout de l’Auxerrois et du Pinot blanc. En 2008, il fait construire un magnifique chai sur le Markusberg, chai aux formes épurées et modernes qui domine fièrement la Moselle et qui se voit de loin. Ses vins ont une grande finesse grâce à des rendements très maîtrisés, des terroirs maîtrisés et une vinification dans des très grands fûts de chêne afin de limiter l’impact du bois sur la saveur du vin. Près de 30% de la production est destinée au Crémant. Parmi les cépages plantés récemment, du Sauvignon blanc mais aussi des cépages hybrides résistants permettant une agriculture quasi biologique, comme le Cabernet blanc ou le Pinotin.
> Infos: www.domaine-ruppert.lu.
Portes ouvertes au domaine les 30/4 et 1/5 de 11h à 20h.


Caves des vignerons – Domaines Vinsmoselle à Wellenstein
Situé au nord de Remich sur les rives de la Moselle, le château de Stadtbredimus, ancienne demeure du poète luxembourgeois Edmond de la Fontaine, abrite aujourd’hui le siège social des Domaines Vinsmoselle. Fondés en 1921, les Domaines Vinsmoselle regroupent les anciennes caves de Greiveldange, Grevenmacher, Remerschen, Stadtbredimus, Wellenstein sans oublier le Centre d’élaboration des Crémants Poll-Fabaire à Wormeldange. Toutes ces caves ponctuent la route de la Moselle et sont accessibles au public.
Fondées en 1930, les Caves de Wellenstein représentent aujourd’hui le plus grand site des Domaines Vinsmoselle (220 hectares) et du Grand-Duché. On y trouve le centre de production et livraison de la Coopérative, ainsi qu’une belle Vinothèque et plusieurs salles, dont une salle de fêtes pouvant accueillir 300 personnes assises. Chaque année, le pressurage du vin de paille y est également effectué.
> Infos: www.vinsmoselle.lu

Caves Saint-Martin à Remich
Fondée en 1919 au lendemain de la Première Guerre mondiale naquit la coopérative Caves Saint-Martin qui creusa près d’un kilomètre de caves sous la roche, un lieu unique en son genre au Luxembourg, pour y élaborer et conserver leurs vins. La production dépasse le million de bouteilles, dont 60% de Crémants (Riesling, Pinot blanc et Auxerrois) et 40% de vins tranquilles.
Rachetée en 1985 par la famille Gales qui dispose depuis 2002 d’un vaste centre d’élaboration des Crémants à Ellange, la coopérative continue à vendre ses vins sous son nom. La visite des galeries souterraines permet de découvrir la qualité des vins et crémants Saint-Martin et se termine par une dégustation. Vaut le détour, dirait le bonhomme Michelin…
> Infos: www.cavesstmartin.lu et www.gales.lu

Domaine Kox à Remich
Laurent Kox, fils du fondateur du domaine, reprend l’exploitation familiale à l’âge de 22 ans en 1977 pour en faire un grand domaine viticole riche de 12 hectares (dont 4 en location). Spécialisé aujourd’hui dans la production de vins de Riesling, le domaine développe aussi des cépages plus traditionnels, tels que les Pinots gris, noir et blanc, le Chardonnay, l’Auxerrois ou le Gewurztraminer. Soucieux de construire une image de marque forte permettant de se créer une place de choix dans un monde de concurrence, Laurent Kox a rapidement éprouvé la nécessité de se diversifier et de rechercher l’excellence. Il a ainsi acquis, sur une idée de sa fille Corinne, des "kvevris", des amphores qu’il a mises en terre et dans lesquelles séjournent pendant plusieurs semaines de grains de raisins blancs (sans rafle, car les tiges ne sont pas toujours 100% mûres) dont le jus va prendre, par macération avec les peaux) une teinte orangée et donner ce que l’on appelle un "vin orange" tel qu’il est produit notamment en Géorgie.
La même technique est utilisée, mais dans des cuves inox cette fois, avec du Pinot blanc qui va donner un vin très original, avec un fruit plus présent que dans le kvevri. Un goût très original, avec une fine touche de miel et très raffiné.
Outre ces deux vins qui ne représentent que 5% de la production, le domaine Kox élabore 40% de Crémants et 50% de vins tranquilles (Pinot gris, Riesling, Saint-Laurent, Pinot blanc, Auxerrois…) et propose diverses cuvées à base de ces cépages.
Laurent Kox est aussi l’un des trois vignerons à l’origine de la “Grande Cuvée du Terroir mosellan”, un excellent Crémant transfrontalier.
> Infos: www.domainekox.lu

Keyser-Kohll à Ehnen
A deux pas du Musée du vin à Ehnen, le domaine Kohll-Reuland plonge ses racines au 18e siècle. Au décès de son beau-père en 2002, Frank Keyser, technicien agricole formé en Allemagne, reprend les rênes du domaine avec son épouse. Ensemble, en quelques années, ils vont le moderniser, aménager une belle salle de dégustation avec terrasse et changer le look des bouteilles mettant désormais en avant une nouvelle identité : KK, Keyser-Kohll et en utilisant des bouteilles bourguignonnes (sauf pour le Riesling) plutôt qu’alsaciennes. Avec sept hectares à Ehnen, Wormeldange et Schengen, principalement sur des sols calcaires, le domaine produit des vins à base des neuf cépages luxembourgeois sous AOP Moselle luxembourgeoise: Coteaux de Schengen, vins avec lieu-dit (Ehnerberg, Rousemen, Kelterberg, Wousselt et Heiligenhäuschen) et du Crémant à base d’Auxerrois, de Chardonnay, de Pinot blanc, de Riesling et Pinot noir.

Alice Hartmann à Wormeldange
Sur la route menant à Grevenmacher, faisons à présent étape à Wormeldange, commune riche de 360 hectares de vignes sur lesquelles le Riesling règne en maître. Au sommet du vignoble de Wormeldinger Köppchen se déroule une vue majestueuse sur la Moselle et ses méandres. C’est également là que sont situées les meilleures parcelles du domaine Alice Hartmann. Fournisseur de la Cour depuis des siècles, le domaine a été racheté voici une quinzaine d’années par des hommes d’affaires qui en ont confié la gestion à André Klein, ancien meilleur sommelier luxembourgeois en 2004 et à Hans-Jörg Befort, maître de chai. La priorité des deux hommes a été de baisser les rendements pour augmenter la qualité des produits et il faut reconnaître que le résultat est à la hauteur. Fort de sa renommée, le domaine est aujourd’hui le seul luxembourgeois à faire des allocations et à avoir des files d’attente de 3000 personnes pour obtenir des bouteilles du précieux Riesling. Le Crémant Brut du domaine est servi à la table du Grand-Duc qui le sert également lors des réceptions les plus prestigieuses, surtout à l’étranger. Le domaine produit plusieurs Crémants avec un style qui leur est propre (dont La Maîtrise-Cuvée Prestige, deux Rosés et la Grande Cuvée) et des Rieslings de haute tenue (dont La Chapelle, Les Terrasses, Au cœur de la Köppchen, Palmberg). Une excellente gamme dont une partie est importée en Belgique par Dionyvin.

Bernard-Massard à Grevenmacher
Fondée en 1921 par Jean Bernard, la maison Bernard-Massard est dirigée depuis la fin des années 30 par la famille Clasen, dont Antoine représente la cinquième génération à la tête de l’entreprise. Spécialisée dans la production de vins effervescents très populaires en Belgique, Bernard-Massard ne produit pas de Crémants, car, même si elle possède ses propres vignobles, elle achète également des raisins à d’autres vignerons tant au Luxembourg qu’à l’étranger, en Allemagne voisine notamment.
Bernard-Massard exerce en effet plusieurs métiers. Celui de vigneron-négociant (32,5 ha de vignes en propriété et 40 en achat), celui de producteur de vins (logistique, vente et livraisons au Luxembourg, export) et celui d’importateur de vins de toutes origines vendus dans une très belle boutique au siège de l’entreprise.
La famille Clasen possède également le Domaine Clos des Rochers (Grevenmacher) depuis le 19e siècle (vendanges tardives et crémants), géré depuis 1982 en collaboration avec Bernard-Massard, mais aussi, à Schengen, le Domaine Thill-Château de Schengen (vins blancs tranquilles et crémants), repris en 1986. Ces deux derniers domaines sont en outre les membres-fondateurs de l’association Domaine et Tradition dont le but est de promouvoir la production de vins de qualité au Luxembourg et la reconnaissance de ceux-ci dans le pays et à l’étranger. Les autres membres de D&T sont Sunnen-Hoffman, Domaine Gales, Mathias Bastian, Mme Aly Duhr et fils et Clos Mon vieux moulin (voir ci-après).
> Infos: www.bernard-massard.lu

Clos Mon Vieux Moulin à Ahn
Changement de décor avec les cousins Frank et Luc Duhr, onzième génération d’une famille d’œnologues et de vignerons qui, outre ici au Palmberg à Ahn, possède des vignobles à Schengen et à Wintrange sur le Felsberg. Quatorze hectares de vignes sont cultivés selon les principes raisonnés, avec des engrais organiques. Le but n’est de décrocher la certification bio mais bien de retirer le meilleur résultat possible de la nature. D’authentiques caves voutées sont creusées dans la colline et abritent des barriques neuves, des solides fûts de chêne et des petites cuves en inox, thermo-régulées. Membre actif du groupe Domaine & Tradition (qui impose un rendement plus que limité), le Clos Mon Vieux Moulin produit, outre d’excellents Crémants, des vins d’une très grande finesse, exprimant au mieux les qualités de leur terroir et des cépages Pinot blanc, Chardonnay et Riesling. On est ici dans la dentelle, avec des vins ciselés, riches et complexes qui prouvent, si besoin en était, que l’on peut produire l’excellence au Luxembourg malgré des conditions climatiques difficiles. De la très haute voltige accessible, qui plus est, à des prix incroyablement accessibles eux aussi.
> Infos: www.duhrfreres.lu

Des fines bulles franco-germano-luxembourgeoises
Sous le patronage du Groupement Européen d’Intérêt Economique Terroir-Moselle, trois domaines viticoles ont réuni leurs savoir-faire (et leurs raisins) pour élaborer la “Grande Cuvée du Terroir Mosellan”: le domaine Domaine Les Béliers à Ancy-sur-Moselle, le Domaine Kox à Remich et le Weingut Lukashof Franz-Josef Bollig à Trittenheim.
La composition de cette cuvée reflète toute la complexité et la richesse du terroir mosellan, avec des Rieslings issus de fortes pentes schisteuses (Allemagne), des Pinots Gris des vallons en marne keupérienne (Luxembourg) et des Auxerrois élevés sur un sol d’alluvions sur marnes du jurassique moyen (dogger - France).

Aux dires de ses promoteurs, “la cuvée se présente comme une œuvre d’art !
En l’observant, on remarque les trois nuances de dorés au reflet des cépages entrant dans cette cuvée tridimensionnelle : elle se pare d’une robe or jaune typique de l’Auxerrois, aux reflets brillants argentés provenant du Riesling et nuancés d’or rose : une teinte témoignant d’une maturité optimale des Pinots gris pour l’élaboration du vin de base. L’ensemble est élégamment agrémenté d’un collier de fines bulles qui libèrent une expression aromatique complexe et harmonieuse. Des arômes aussi bien aériens, tels que les fleurs jaunes qui rappellent la présence de l’Auxerrois dans cette cuvée, que solaires avec des notes de miel et de vanille issus du Pinot Gris et pour finir la fraîcheur minérale du Riesling. (…) Le terroir est bien présent jusqu’à la persistance : suave, tonique et mature."

Même si le vin ne peut pas être appelé “Crémant”, son cahier des charges est comparable (vendanges manuelles, rendements limités, prise de mousse en bouteille, plus de 9 mois sur lies, etc.) et y ajoute des critères environnementaux dans les vignes.
Cette cuvée pourra être dégustée au plus tard pour les fêtes de fin d’année 2017. Les premières dégustations laissent entrevoir un produit d’une grande finesse, avec une belle charpente et de la matière digne des meilleurs effervescents.
Marc Vanel & Dirk Rodriguez