Vidéo - La gravure sur armes, un métier à sauver

lalibre - Publié le 11

C'est un savoir-faire typiquement liégeois qui est menacé de disparition : la gravure sur armes. Liège dispose d'une des trois seules écoles d'Europe. Il est vrai que le marché est très réduit. Au niveau mondial, il n'y aurait que 3 à 400 armes de type « haut de gamme» à graver par an. La région wallonne lance une étude pour préserver ce secteur d'activité.

Vidéos de la même catégorie