Vidéo - Les violences restent quotidiennes en Centrafrique

lalibre - Publié le 55

Mercredi, Amnesty International a dénoncé un nettoyage ethnique et un exode des musulmans, devenus la cibles des anti-balaka, milices chrétiennes. Ce jeudi, un charnier de 13 cadavres, a été découvert à proximité de la capitale Bangui, dans un camp des ex-Séléka, coalition rebelle musulmane. Quatre cents soldats supplémentaires rejoindront bientôt les rangs de l'opération Sangaris. La France a décidé ce vendredi de muscler ses effectifs, portant le nombre de soldats français à 2000 hommes en Centrafrique.

Vidéos de la même catégorie