Dion Valmont, ah non Bousval!

Et-ce qu'il est de bon ton de faire une échelle de valeurs entre les personnages publics? Je ne sais pas, mais je crois que si le Pape venait s'installer dans le Brabant wallon, les esprits s'échaufferaient moins que pour l'arrivée de Céline Dion

Dion Valmont, ah non Bousval!
©D.R

Et-ce qu'il est de bon ton de faire une échelle de valeurs entre les personnages publics? Je ne sais pas, mais je crois que si le Pape venait s'installer dans le Brabant wallon, les esprits s'échaufferaient moins que pour l'arrivée de Céline Dion.

En voyant le déplacement d'air que cette installation a produit, je me dis que se faire poursuivre jusque dans le Brabant wallon, ça ne doit pas être une vie pour une voix. Oui au fond: Céline Dion, c'est une voix. Une voix avec sans doute le plus moche accent du monde, renforcé par un petit défaut de prononciation typique des jeunes filles de quatorze ans qui portent un appareil dentaire. Une voix entourée d'une fille un peu quelconque, non, soyons réalistes... Elle n'est pas terrible, hein! Une grande fille un peu moche, à qui il ne faut pas grand-chose pour s'acoquiner avec la vulgarité. Je la voyais l'autre jour à la télé affublée d'un costume de scène comportant une mini jupe que si ma femme voulait un jour mettre ça je l'enferme dans la cave pour que les gens ne la voient pas. Bon! Elle a de belles jambes ! Mais ça ne suffit pas. Qu'est-ce que vous voulez faire avec des jambes et une voix?

J'ai entendu à la radio `Et maintenant 13 secondes de bonheur!´, et on nous a servi au petit déjeuner une grosse phrase de Céline qui exprimait son bonheur de venir se réfugier ici. Pourquoi a-t-on calculé le temps de parole de la chanteuse? Parce qu'on a dû la payer à la seconde? Parce qu'elle a tellement de choses à faire qu'elle ne peut pas accorder plus de temps aux médias de son pays d'accueil? Quand on a 129 minutes d'interview d'Elio Di Rupo, on n'en fait pas tout un foin, pourtant à Mons, il est aussi connu que Céline Dion.

Et les retombées économiques, me direz-vous avec votre à-propos omniprésent? C'est vrai que si Céline Dion n'avait pas choisi de venir ici, on n'aurait pas vu Claude Barzotti lui commander un beau bouquet chez le fleuriste du coin. Donc il y a des retombées économique pour Claude Barzotti, qu'on a revu à la télé et ce n'est déjà pas mal.

Au questionnaire de Proust et à la question: `Si vous deviez vous réincarner, ce serait en quoi?´. `En moi-même encore!´ Et à cette autre question: `Quel est votre principal défaut?´, Céline répondait: `Je suis susceptible et j'ai mauvais caractère le matin´. Espérons juste que le facteur ne livre `La Libre´ que l'après-midi dans le Brabant wallon. Dites, je me plains qu'on en fait trop pour Céline Dion et voilà que j'en parle moi-même! Comment elle fait? Mais comment elle fait?

© La Libre Belgique 2002