Le conte de la Belge aux abois dormant

Il a fallu que je me pince mais j'ai bien lu : Guy Verhofstadt a réussi à créer ses 200 000 emplois. Incroyable ! Et le taux de chômage diminue ! Re-incroyable ! Mais du coup, je me dis : pourquoi changer de gouvernement si finalement l' "ancien" marche enfin bien ? Pourquoi changer une équipe qui gagne... avec retard, certes, la promesse de ces emplois remontant à 2003 mais bon... quatre ans, c'est rien quand on voit que le futur gouvernement pourrait mettre ce temps-là pour accoucher... d'une nouvelle note informelle !

Il a fallu que je me pince mais j'ai bien lu : Guy Verhofstadt a réussi à créer ses 200 000 emplois. Incroyable ! Et le taux de chômage diminue ! Re-incroyable ! Mais du coup, je me dis : pourquoi changer de gouvernement si finalement l' "ancien" marche enfin bien ? Pourquoi changer une équipe qui gagne... avec retard, certes, la promesse de ces emplois remontant à 2003 mais bon... quatre ans, c'est rien quand on voit que le futur gouvernement pourrait mettre ce temps-là pour accoucher... d'une nouvelle note informelle ! En même temps, c'est sûr qu'on a voté pour le changement et que j'ai ici-même injurié ce "Guy Verhau-stade-terminal" mais il n'y a que les Dehaene qui ne changent pas d'avis, et Anne-Marie Lizin d'habits ! Et puis, ça remonte tellement loin ces élections... Juin, dites ! Autant parler de la préhistoire !

Eh bien, justement ! Parlons-en ! L'expo des dinosaures est un immense succès au Museum des sciences naturelles. Certains jours, les files d'attente rappellent l'enterrement du roi Baudouin ! Faut dire, ils ont bien préparé leur coup ! Déjà cet été, comme mise en bouche, ils ont exhibé quelques spécimens de dinosaures bien de chez nous : Charles-Ferdinand l'Iguanothomb, Antoinette Jurassic Spaak et quelques autres mammouths choisis lors d'un tirage-au-z'aure par le dresseur de fossiles, Superman Van Rompuy. Et les créatifs du musée ont eu le génie d'emballer cette sortie d'une formule promo de la mort qui tue ! Quand Van Rompuy parla enfin à la presse, on a dit : "L'explorateur est sorti de sa réserve." Wouah ! Quelle belle idée : la Belgique, une réserve ! Wallonie, terre sauvage ! Avec ses Ardennes où vit l'homo sapin... La Flandre, c'est la savane Rompuy et au milieu : un massif central : Jean-Luc Dehaene vivant dans le BHV : brousse et Hal-Vilvorde. "L'explorateur sort de sa réserve"... A travers ces quelques mots de ce langage paléolitiquement correct, voilà les Belges plongés dans un "Jardin extraordinaire" où la francofaune et la néerlandofaune luttent à mort pour leur territoire, comme aux temps des troglodytes ! Et voilà pourquoi elle cartonne cette expo car, face aux dinosaures, le Belge devine que par rapport à notre ère préhystérique truffée de guerres communautaires, l'âge de glace devait être une ère de repos. Le Belge préférerait côtoyer l'homo erectus que l'homo eructus qu'il entend hurler à la télé ! Plutôt les Pierrafeu que ces piètres affreux qui s'enflammingant pour un ja, pour un nee ! Plutôt les grottes humides que ces communes à face irritée. Le Belge préfère rencontrer l'homme de Spy d'hier que l'homme Despigeleer ! Plutôt l'homme de Cro-Magnon que l'homme du Néant d'Herstal !

Et puis, à regarder ces monstres figés comme s'ils avaient vu le Yéti ou Bart De Wever, le Belge se projette évidemment... C'est que, comme les dinos, question climat, nous allons connaître des lendemains qui changent, très violents. Déjà aujourd'hui, le glas sonne. Le glas sonne pour les glaciers ! Malgré les Al Gore de Kyoto, notre monde n'a plus la terre sur les deux pôles, c'est la cata et même 4x4tastrophe ! Le COdieux, l'Occide de Cambrone... Alors, évidemment, en allant voir des tyrannosaures disposés comme pour un défilé d'Halloween, on appréhende mieux ce que pourrait être notre monde de demain : un carnaval gore ! Brrr...

Le seul couac de l'expo : un fossile a refusé de participer à l'expo. Johnny Hallyday, en effet, restera finalement en France. Est-ce qu'il sent que ça va foirer pour la Belgique ? A-t-il peur, si notre pays venait à nous claquer entre les mains, que ses avoirs soient gelés ici et que tous ses gains s'barrent ? Vieille canaille ! En tout cas, le tournage de dos de Johnny à sa mère patrie, voilà encore un signe extérieur... de richesse qui fout le camp : notre pays ne donne vraiment plus confiance. Et la grande question aujourd'hui est de savoir : une fois que le futur gouvernement sera formé genre fin de l'automne... Ce gouvernement ? Passera ou passera pas l'Yser ? Et sinon, la Belgique restera-t-elle encore figée ? Et pour combien de temps ? Cent ans, comme dans le conte de la Belge aux abois dormant ? Pour l'éternité ? Comme les dinosaures au Museum des silences naturels ?

Et si, d'ici-là, Alain Hubert commettait un crime de lèse-majesté ? S'il retirait les dessous de Princess Elisabeth... enfin, je veux dire, fouillait de ses mains la glace sous la station polaire. Il pourrait y enterrer nos problèmes communautaires, à jamais ! Et ainsi, dans deux milliards d'années, nos arrière-arrière-arrière-tiret'arrière-petits enfants pourront déterrer ces notes informelles et autres ébauches d'esquisses de projets de gribouillages de carabistouilles d'avant-projet gouvernemental... Puis ils déposeront les précieux parchemins dans un musée et ils défileront, comme nous aujourd'hui, tremblant d'effroi en imaginant les pouvoirs maléfiques de l'orange bleue mais ils se diront qu'au fond, notre époque, c'était encore le bon temps !

Comme quoi, en prenant du recul, il est possible de conclure que nous vivons... une époque formidable !