Demond Mallet a déjà fait ses valises pour Tel Aviv

Il ne fait plus aucun doute que Demond Mallet quittera bien le Spiroudome pour rejoindre le club israélien du Maccabi Tel-Aviv en janvier. Les deux clubs sont tombés d’accord sur le montant du bon de sortie du meneur américain. Quelques détails seulement doivent encore être réglés.

Benoit Peeters

Il ne fait plus aucun doute que Demond Mallet quittera bien le Spiroudome pour rejoindre le club israélien du Maccabi Tel-Aviv en janvier. Les deux clubs sont tombés d’accord sur le montant du bon de sortie du meneur américain. Quelques détails seulement doivent encore être réglés.

"Les agents essaient encore de grignoter un peu, mais les conditions générales ont été acceptées par les deux parties", confirme Eric Somme, président du Spirou. "Est-il possible de voir Mallet revenir chez nous dans quelques mois ? Le joueur possédait une clause dans son nouveau contrat stipulant qu’il pouvait partir en cas de belle offre. Nous n’aurons donc plus d’emprise sur lui une fois qu’il nous aura quittés. On verra comment il évolue au Maccabi."

Actuellement touché par une élongation, le MVP 2011 du championnat de Belgique, incertain pour le match de samedi face à Mons, vit ses dernières heures à Charleroi. Le club hennuyer va donc s’employer à trouver son remplaçant sans pour autant se précipiter.

"Si on remporte le derby ce week-end, nous aurons une belle marge par rapport à la concurrence en Belgique. Il serait donc inutile de transférer à la hâte, d’autant que Dwayne Broyles fera son retour à la reprise", souligne le président. "En attendant, nous verrons comment se débrouille la paire Welsch et Hill à la mène."

Après ce qu’on a vu sur le parquet de Milan mercredi soir, Amaury Jadin pourrait également entrer plus souvent en ligne de compte à cette position.

Eliminés de toute compétition européenne, les Spirou de Charleroi sont revenus de Milan avec une nouvelle défaite en Euroligue. Complètement dominé dans tous les échanges, Charleroi commettait également trop de pertes de balles. Au final, les Carolos n’ont pas fait le poids, concédant le match 88-53. Contrairement au match aller, les Spirou n’ont pas fait illusion sur le parquet milanais.