La Terre ne cesse de ralentir

Rotation. L’étude de la rotation de la Terre est à présent une discipline à part entière. "La rotation de la Terre n’est pas rigoureusement constante, que ce soit en grandeur ou en direction. L’étude de ces variations est essentielle. Et ne passe plus par les pendules !", précise Francesco Lo Bue (UMons). Des scientifiques utilisant des technologies de pointe mesurent les variations fines de la vitesse de rotation de la Terre, ainsi que les variations de direction de son axe de rotation. La position des pôles géographiques évolue continûment. Quant à la durée du jour, elle fluctue quotidiennement de quelques millisecondes et s’allonge en moyenne de une à deux millisecondes par siècle : suite à la présence de la lune, la rotation de la Terre ne cesse de ralentir. Ainsi, il y a 400 millions d’années, la journée ne comptait que 22 heures. Et des mouvements complexes affectent la rotation de la Terre. Certains effets sont encore mal compris.

Rotation. L’étude de la rotation de la Terre est à présent une discipline à part entière. "La rotation de la Terre n’est pas rigoureusement constante, que ce soit en grandeur ou en direction. L’étude de ces variations est essentielle. Et ne passe plus par les pendules !", précise Francesco Lo Bue (UMons). Des scientifiques utilisant des technologies de pointe mesurent les variations fines de la vitesse de rotation de la Terre, ainsi que les variations de direction de son axe de rotation. La position des pôles géographiques évolue continûment. Quant à la durée du jour, elle fluctue quotidiennement de quelques millisecondes et s’allonge en moyenne de une à deux millisecondes par siècle : suite à la présence de la lune, la rotation de la Terre ne cesse de ralentir. Ainsi, il y a 400 millions d’années, la journée ne comptait que 22 heures. Et des mouvements complexes affectent la rotation de la Terre. Certains effets sont encore mal compris.