Belgique

La Défense ne souhaite pas encore communiquer l'identité des victimes, les familles de celles-ci devant encore être mises au courant. Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, fournira plus d'informations sur cet accident au cours d'une conférence de presse vendredi à 11h30 à Bruxelles. L'administration communale de Tirlemont a précisé que l'accident s'était produit vers 9h45. Un appareil de type Piper Club, utilisé pour tracter des planeurs, était en train de décoller quand un problème est survenu. L'avion a touché un terrain de stationnement près de hangars et a dévié vers un champ où il s'est écrasé et a pris feu.

Les pompiers de Tirlemont sont arrivés sur les lieux accompagnés d'une équipe SMUR, mais les deux occupants de l'avion étaient déjà décédés.

Une commission enquête sur les causes

Une commission s'est rendue sur les lieux de l'accident d'un avion militaire survenu vendredi matin à Tirlemont pour tenter de déterminer les causes du crash, a indiqué le lieutenant général d'aviation Gérard Van Caelenberghe, commandant de la composante Air, au premier briefing de la Défense vendredi matin. Il n'a pas communiqué l'identité des victimes. L'avion, un Piper Cub (BIEN: Cub), s'est écrasé deux minutes après son décollage de l'aéroport militaire de Tirlemont.

Il devait se rendre à Coxyde, où il allait participer aux démonstrations prévues samedi. L'avion, construit en 1976, avait été complètement revu en 1998 et était "totalement prêt techniquement" pour le vol, a précisé le lieutenant général.

Le pilote, né en 1977, avait obtenu sa licence militaire en 2003 et totalisait 200 heures de vol sur Piper Cub. Son passager était instructeur et examinateur sur Piper Cub depuis 1968. Tous deux étaient donc expérimentés, a souligné Gérard Van Caelenberghe.

Une commission est donc descendue sur les lieux de l'accident pour tenter de déterminer ce qui a pu provoquer le crash.