Belgique

Charles Huygens, directeur général du Port de Bruxelles, a conclu vendredi soir à Kinshasa, un accord de partenariat avec l'Office national des Transports (ONATRA) de la République démocratique du Congo (RDC), ont annoncé samedi les responsables de l'ONATRA. Cet accord vise à la réhabilitation du port fluvial de Kinshasa.

«Ce partenariat présente d'énormes avantages pour la partie congolaise en ce sens qu'il permettra notamment le renouvellement de l'équipement portuaire tel qu'engins de levage et de transport et de matériels de manutention vétustes», a affirmé l'administrateur-délégué général adjoint de l'Onatra, Ngoy Bayoko.

Depuis près d'une décennie, le port de Kinshasa connaît une carence de manutention, un manque de bateaux et de locomotives, un éclairage insuffisant et n'arrive plus à faire face à la concurrence des débarcadères privés.

Ce port, qui sert d'entrepôt et de transit pour les marchandises en provenance et en partance de l'arrière-pays, dispose d'un quai d'une longueur de 1.560 m, d'une surface bétonnée de plus de 100.000 m2, de magasins de plus de 60.000 m2 et d'un terminal de 85.500 m2.

Grues, chariots élévateurs et tracteurs y sont très dégradés.

Le port sert également d'extension au port maritime de Matadi (Bas-Congo, sud-ouest) jumelé avec le port d'Anvers depuis novembre 2003.

L'accord a été signé vendredi par le président du conseil d'administration de l'Onatra, Jules-César Ibula et M. Huygens.

Le protocole d'accord, signé en présence du vice-président de la République Arthur Zahidi Ngoma, favorisera des «échanges périodiques» de données techniques, notamment sur la gestion des infrastructures.