Belgique

La chambre du conseil de Namur a estimé jeudi que le dossier soumis aux assemblées parlementaires lors des discussions sur la levée de l'immunité de l'intéressé "était incomplet" et sursoit à statuer sur le sort de Jean-Charles Luperto, a indiqué jeudi le procureur du Roi de Namur, Vincent Macq. Le député-bourgmestre est poursuivi pour outrage public aux moeurs en présence de mineurs d'âge sur l'aire d'autoroute de Spy (Jemeppe-sur-Sambre, province de Namur) entre le 1er avril et le 31 août 2014.
Par son refus de statuer, la chambre du conseil argumente son choix par le fait que les parlementaires n'ont pas eu connaissance des devoirs complémentaires ordonnés ultérieurement par la chambre des mises en accusation. Une décision avec laquelle le parquet n'est pas d'accord.

Le parquet de Namur et le parquet de Liège se réuniront prochainement pour envisager toutes les possibilités à savoir un appel auprès de la chambre des mises en accusation voire un retour vers les parlementaires, a précisé le procureur, qui se refuse à tout commentaire sur le fond du dossier.