Belgique

La députée bruxelloise de la N-VA Liesbet Dhaene veut que la norme d'émission des ondes GSM appliquée à Bruxelles soit revue à la hausse, à hauteur de celle de la Flandre, trois fois plus élevée, dans les situations d'urgence. 

Elle a annoncé mardi le dépôt d'une proposition d'ordonnance à cet effet, justifiant son initiative par le constat des difficultés de communication observées lors des attentats de Bruxelles et de Zaventem. Le réseau GSM a atteint ses limites à Bruxelles, dans les moments qui ont suivi les attentats. Les hôpitaux étaient injoignables par GSM, ce qui compliquait singulièrement la tâche des secouristes amenés à décider quel patient envoyer vers quel hôpital. Même le numéro du centre de crise n'était pas joignable par ce canal.

Pour Liesbet Dhaene, des normes de rayonnement plus élevées ne peuvent pas résoudre complètement les problèmes dans les situations de crise, mais elles contriburaient à accroître la capacité du réseau.