Belgique

Près de 250 sans-papiers ont manifesté mardi midi devant l'Office des Étrangers, à Bruxelles, en mémoire des deux demandeurs d'asile qui se sont donné la mort la semaine dernière. Les forces de l'ordre ont essuyé des jets de pierre et un abribus a été endommagé. Le cortège a ensuite pris la direction du cabinet du Secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration, Theo Francken. 

Jeudi dernier, Oumar Dansokho, un Guinéen de 25 ans, s'est immolé par le feu dans les locaux de Fedasil. Il est décédé le lendemain à l'hôpital militaire de Neder-over-Heembeek. Le même jeudi, Benamar Lamri, un Marocain de 42 ans, a été retrouvé pendu au centre fermé de Merksplas.

Les manifestants ont amené deux cercueils en tissu, qu'ils ont brûlés symboliquement devant l'Office des Étrangers.

La manifestation s'est déroulée dans une ambiance tendue. Les forces de l'ordre, qui étaient présentes en nombre aux abords du bâtiment de Fedasil, ont essuyé des jets de pierres. Des manifestants ont également brisé un abribus.

Le cortège s'est ensuite dirigé vers le cabinet de Theo Francken, où la manifestation devait se poursuivre en début d'après-midi.