Belgique

Le PS bruxellois fourbit déjà ses armes en vue des élections communales de 2018. Objectif majeur : récupérer le pouvoir à Molenbeek-Saint-Jean. Pour preuve, le déménagement maintes fois pressenti de Catherine Moureaux dans la commune de son père Philippe, déchu en 2012 au profit de la libérale Françoise Schepmans.

Celle-ci avait mis le PS dans l’opposition après 20 ans de pouvoir grâce à une majorité MR-CDH-Ecolo. La Schaerbeekoise a en effet envoyé un courrier à la section locale du PS en vue de s’y affilier, révélait hier "La Capitale". Ladite section a d’ailleurs convoqué une assemblée générale en date du 24 février en vue de voter (ou non) cette arrivée fort symbolique. Mais le débarquement de Catherine Moureaux est tout aussi stratégique. 

Faisant campagne avec son père en mai dernier pour le scrutin régional, elle a réalisé 1 385 de ses 5 082 voix sur le territoire molenbeekois. Soit plus que le chef de file PS du cru, Jamal Ikazban. Un bel encouragement à quitter Schaerbeek et à reprendre le flambeau laissé par Philippe Moureaux.