Belgique

Le Soft Night, dispositif en silicone permettant de réduire les nuisances liées au ronflement, sera commercialisé au printemps prochain sur le sol américain, a annoncé jeudi à l'agence Belga Tony Cavaleri, son inventeur, qui s'est consacré ces trois dernières années à la réalisation de ce projet. En avril dernier, après plus de deux ans de tests et de démarches afin de breveter cette invention, le Liégeois avait annoncé qu'il était sur le point de choisir l'opérateur industriel capable de réaliser 2,5 millions de pièces afin de desservir les 40.000 points de vente américains.

"Ces démarches ont pris plus de temps que prévu, surtout pour des raisons administratives. Mais, depuis la fin décembre, un industriel américain a acheté la licence d'exploitation qui lui permettra de fournir les marchés américains, canadiens, chinois et européens, puisque des brevets ont été déposés dans ces différents coins du globe", explique M. Cavaleri.

A 68 ans, l'inventeur percevra donc des royalties sur les ventes réalisées à travers le monde. Ccela au même titre que ses deux associés, qui ont financé les phases en amont de cette industrialisation. Le Liégeois réalise là, après vingt ans de création, sa première opération lucrative en temps qu'inventeur.

Tony Cavaleri planche cependant sur une version améliorée du Soft Night, qui ne bénéficiera plus des fonds américains. Cette amélioration passera par l'utilisation de Thermoplastic Elastomer (TPE) en lieu et place du silicone. De légères modifications sont également prévues.

Un brevet devrait être prochainement déposé et une pré-série, permettant de valider les améliorations, devrait être produite par un industriel néerlandais. Une somme de 100.000 euros sera cependant nécessaire pour financer la phase industrielle du Soft Night+.