Belgique

En fin de journée, la commission des affaires européennes du Parlement wallon était convoquée en urgence afin d’éclaircir les nouveautés inscrites dans les derniers documents envoyés au gouvernement wallon (PS-CDH) par la Commission européenne. Le ministre-Président wallon, Paul Magnette, est venu exposer devant les députés wallons, l’état d’avancement de l’analyse de cette "déclaration interprétative" manifestement évolutive. C’est le Président du Parlement wallon, André Antoine qui a convoqué la commission "parce que j’étais interpellé durant toute la journée par des parlementaires qui ne recevaient que des bribes d’informations".

D’entrée de jeu, Paul Magnette a précisé que dans "les clauses en matière de droits de l’homme ou d’exception culturelle nous avons fait des avancées significatives. Sur le bœuf aux hormones, les clarifications interdisant l’importation, ont été faites. En matière de développement durable, il y a aussi des avancées tout comme pour les clauses sociales et environnementales en matière de marchés publics. Ce sont des éléments importants que je veux saluer."