Belgique Mehrnaz Didgar ne conteste pas avoir tué sa fille. Son avocat appelle à la compréhension.

Écouter, écouter jusqu’au dernier jour pour comprendre et ensuite seulement décider : l’avocat de Mehrnaz Didgar a appelé jeudi, en ouverture du procès, le jury à bien réfléchir avant de se prononcer sur la culpabilité et la peine à infliger à sa cliente. (...)