Belgique "La commune de Tubize ne cesse de construire mais ne nous a pas demandé si cela irait du point de vue médical. Des centaines de personnes s’installent, on sent que Bruxelles recule jusqu’ici, mais on ne sait pas comment on va faire pour soigner tous ces gens. Nous sommes de nombreux médecins à devoir refuser de nouveaux patients (hors urgence, bien entendu). Mais les gens ont quand même le droit d’être soignés !", témoigne le docteur Anne-Pascale Laplanche, coprésidente du cercle de médecine générale de Tubize-Braine-le-Château-Rebecq.