Belgique Une étude montre qu’une prise en charge en groupe permet de réduire les symptômes de 20 à 30 %.

Environ 5 à 8 % des parents, soit 150 000 à 210 000 personnes seraient en burn out parental. Par ailleurs, au moins 15 à 20 % des parents seraient en difficulté à un moment de leur parentalité. Comme eux, Martine - nom d’emprunt - s’est sentie dépassée lorsque ses trois enfants étaient plus jeunes. "J’avais un bébé et les deux autres étaient en maternelle", explique-t-elle en nous précisant d’emblée que si elle a connu des moments difficiles, elle ne s’est jamais retrouvée en burn out parental.

(...)