Belgique

Le projet de loi qui reporte l’âge légal de la pension sera discuté en séance plénière de la Chambre à partir de ce mercredi. Une réforme dont personne ne voulait, et que la N-VA a imposée. Dix questions pour tout comprendre. L’expert Jean Hindriks justifie la réforme, mais critique durement le gouvernement.


Le trophée de la NVA

Ce mercredi, le gouvernement fédéral va pouvoir mettre en scène un couronnement : celui, symbolique, de sa volonté de bouger les lignes, de réformer en profondeur "maintenant que les socialistes ne sont plus à la barre pour tout bloquer" . Le projet de loi relevant l’âge légal de la pension débarque en effet en séance plénière après avoir été dûment adopté en commission. Des manœuvres de retardement de l’opposition sont à prévoir. Le vote n’interviendra dès lors pas le soir même, mais plus probablement d’ici une quinzaine de jours. Le suspense n’est cependant plus de mise. Quand les députés prendront leurs quartiers d’été, le recul de l’âge légal de la pension à 67 ans aura bien reçu sa base légale. Un scénario presque inimaginable un an plus tôt.


(...)