Belgique

Le nombre d'accidents impliquant un vélo a augmenté de près d'un quart entre le premier semestre 2013 et la même période cette année. C'est la raison pour laquelle l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) va enquêter sur la dangerosité des vélos électriques, rapporte dimanche Het Nieuwsblad op zondag. Entre le premier semestre de l'année dernière et celui qui vient de se terminer, il y a eu 23% d'accidents en plus lors desquels des cyclistes ont été blessés. On a ainsi comptabilisé 3.831 accidents, qui ont fait 3.935 victimes, dont 25 mortelles.

L'IBSR explique notamment cette augmentation par la météo clémente de l'hiver dernier, qui a incité les cyclistes à enfourcher plus souvent leur bicyclette. Mais ce n'est sans doute pas le seul facteur. L'Institut s'interroge ainsi sur le rôle des vélos électriques, qui sont très populaires mais plus rapides et plus compliqués à manoeuvrer que les deux roues traditionnels.

Dans le cadre de son enquête, l'IBSR va inclure les personnes de plus de 65 ans, qui présentent plus de risques d'avoir un accident en tant qu'usager faible de la route.