Belgique Est-il possible de confondre de la poudre de diamant avec des drogues, comme la cocaïne ou des métamphétamines ? À en croire des prévenus, poursuivis pour organisation criminelle et trafic de stupéfiants, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, la réponse est positive. Une recherche rapide sur Internet montre pourtant que la poudre de diamant est inutilisable en joaillerie et ne se négocie qu’à un prix dérisoire. (...)