Belgique

Lundi matin a été présenté au Parlement fédéral le manifeste du Comité de vigilance démocratique. Une initiative du Centre d’action laïque soutenue par son association sœur flamande, l’Unie der Vrijzinnige verenigingen. Il s’agit en fait d’un appel qui rassemble à ce stade outre les deux coupoles de la laïcité organisée, les syndicats et les mutualités socialistes et libérales, les Femmes prévoyantes socialistes mais aussi des associations comme Présence et Action culturelles, le Centre libéral d’action et de réflexion sur l’audiovisuel, les Territoires de la Mémoire, l’Union nationale des mutualités neutres ou encore la Ligue des droits de l’homme.

Son objectif ? Réunir tous les démocrates de ce pays, sans distinction communautaire ou philosophique parce que les droits politiques, économiques et sociaux ne sont jamais acquis une fois pour toutes. C’est pourquoi selon l’expression de Pierre Galand, "il faut oser la démocratie" et " plus que jamais exercer la vigilance démocratique" .

Or, explique le président du CAL "aujourd’hui se pose, chez nous et chez nos voisins, la question même du vouloir vivre ensemble c’est-à-dire de notre capacité à faire progresser l’égalité, la solidarité, la convivialité entre les hommes et les femmes". Comme le dit Jacques Généreux, "entre les êtres humains, le seul progrès qui compte vraiment, c’est le progrès social au sens le plus large du terme. Mais voilà ces dernières années beau coup de réactions conservatrices s’en prennent à lui. C’est pour cela que nous avons voulu créer ce comité de vigilance démocratique".

Toujours selon Pierre Galand "il se veut à la fois l’affirmation de notre volonté de sauver notre démocratie socialement avancée et des services publics de qualité (éducation, santé, culture) mais c’est aussi un appel à tous les mouvements sociaux et aux citoyens pour qu’ils se joignent à nous". Enfin, il se veut "une contribution collective à l’éducation et à la mobilisation populaire en matière de civisme. Et ça pas seulement dans la rue ou à l’école mais aussi dans les conseils d’administration des services publics et des grandes entreprises privées".

En présentant le manifeste, le président du CAL a aussi exprimé un regret : "Suite à un malheureux concours de circonstances, le monde chrétien n’est pas présent ou plutôt n’est pas encore présent dans notre comité. Nous aurions tellement voulu dire que le Mouvement ouvrier chrétien était aussi à nos côtés. Il semble qu’il n’ait pas (encore) fait le pas sous la pression de Vie féminine qui n’a pas voulu le rapprochement en raison des positions du CAL sur le voile mais pour moi c’est une réalité dépassable et dépassée dans les faits : les laïques actuels n’en sont plus à l’anticléricalisme pur et dur; je puis vous affirmer que nous avons des contacts avec l’archevêché de Malines-Bruxelles sur le sort fait aux Roms..."

Le comité de vigilance devrait donc s’élargir au monde chrétien au sens large. Du Nord comme du Sud : "Notre visée est bien de mobiliser l’ensemble des Belges voire même élargir à l’échelon européen car ce combat est aussi celui de notre continent " Pratiquement, le comité va se mobiliser sur certains dossiers chauds et aussi réaliser des petites capsules audiovisuelles pour les télés mais aussi les sites Web.