Belgique

Plusieurs associations de droite et leurs sections "jeunes" organiseront la semaine prochaine à Bruxelles une "Marche contre Marrakech". Près de 10.000 utilisateurs de Facebook ont montré leur intérêt pour l'événement créé sur le réseau social, et 4.000 ont confirmé leur participation. L'association des étudiants catholiques flamands (KVHV) et l'association des étudiants nationalistes (NSV) se joindront pour l'occasion aux membres de Schild & Vrienden, du Voorpost et aux jeunes du Vlaams Belang. "Une grande partie de la population ne veut pas du pacte" de Marrakech, estime le président du KVHV de Gand, Marnik Willems. Les organisateurs de cette marche veulent dès lors qu'un référendum soit organisé à propos du Pacte onusien sur les migrations, qui mettrait en jeu selon eux "l'avenir de notre peuple et de notre pays".

Sur Facebook, près de 28.000 personnes ont reçu une invitation à se joindre à l'événement. Selon Marnik Willems, la section "jeunes" de la N-VA est également invitée à participer mais n'a pas confirmé sa venue.

Dries Van Langenhove, fondateur de l'organisation de jeunes nationalistes flamands d'extrême droite Schild &Vrienden, a pour sa part saisi l'occasion et exhorté ses affiliés à se mobiliser lors de la marche.

Le demande pour la tenue de l'événement, le 16 décembre, a été déposée et approuvée par les autorités, précise le KVHV. Le parcours des manifestants n'a pas encore été déterminé.

La police de Bruxelles a confirmé dimanche soir à Belga qu'une telle demande a bien été introduite dans l'après-midi. Elle ne peut cependant pas indiquer si elle a été approuvée. "Ce n'est pas la police qui donne son approbation pour la tenue d'une manifestation. Cela est de la compétence du bourgmestre de Bruxelles", souligne la porte-parole de la police. Le bourgmestre décidera en concertation avec la police si la manifestation peut se dérouler d'une manière sûre.