Belgique

Combien coûte la préparation d’un attentat ? Dans 75 % des attentats commis en Europe entre 1993 et 2013, c’était moins de 10.000 dollars (9.000 euros), a calculé un institut de recherche norvégien en matière de défense. Soit moins qu’une voiture neuve…

La modicité de ces montants rend donc difficile la détection de telles cellules terroristes via le volet financier, relève dans son dernier rapport annuel la Cellule de traitement des informations financières (CTIF).

Chargée de la lutte contre le blanchiment, la cellule est également chargée de détecter les sources de financement du terrorisme. Son rôle a été renforcé dans ce domaine : les contacts avec le parquet fédéral et l’Ocam ont ainsi été fluidifiés depuis les attentats de Paris.

La CTIF a reçu l’année dernière 75 nouveaux dossiers, qui représentent autant de déclarations de soupçons. C’est deux fois plus qu’en 2014. "Les premiers chiffres de 2016, influencés par les attentats de Bruxelles, confirment malheureusement cette tendance", relève Philippe de Koster, président de la CTIF.

La CTIF distingue le financement d’une organisation terroriste d’envergure comme l’État islamique, pour lequel les montants sont colossaux et le financement d’individus radicalisés en Syrie ou en Irak qui reviennent en Europe pour des attentats. Ici, les montants peuvent apparaître comme dérisoires.

Allocations, crédits et vente de biens

...