Belgique

La scène se déroule il y a quelques semaines, juste après une conférence de presse gouvernementale. Le porte-parole d’un des ministres discute "en off" avec quelques journalistes. Il aperçoit alors une jeune technicienne du cabinet où il travaille. Collaboratrice fraîchement engagée, elle se tient à distance, ne sachant pas s’il est de bon ton qu’elle s’adresse à des journalistes toujours avides d’informations politiques. Le porte-parole l’interpelle alors à haute voix : "Ah, viens ici, je ne t’ai pas encore baisée aujourd’hui !" La jeune femme, mal à l’aise, n’a pu qu’esquisser un sourire intimidé à la suite de cette phrase à double sens venant d’un personnage influent de son environnement de travail.