Belgique En cause, la diffusion de deux vidéos stigmatisant les mères de deux jeunes autistes.

Yapaka est le programme de prévention de la maltraitance créé à l’initiative de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dans sa newsletter de mai, il a, sans mise en garde ni autre information, diffusé deux courtes interviews filmées du pédopsychiatre Roger Salbreux, qui évoquait des maltraitances exercées par deux mères d’enfants autistes et pointait comme explications le "surinvestissement" de l’une et la "non-acceptation du handicap" de l’autre.

De nombreux parents, qui assurent au quotidien l’accompagnement de leurs enfants autistes, se sont sentis stigmatisés et insultés. Ils regrettent que le rôle des pères n’ait pas été abordé ; qu’aucune analyse n’ait été faite des parents s’occupant d’enfants autistes sans pour autant être maltraitants ; que la question du manque de structures d’accompagnement n’ait pas été mentionnée.

Une délégation composée de représentants d’associations actives autour du handicap, de l’autisme et des droits des femmes, a dénoncé la diffusion de ces vidéos. Une lettre a été déposée jeudi au ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La délégation a rencontré des représentants des cabinets des ministres Alda Greoli (CDH) et Rachid Madrane (PS), respectivement en charge de l’Enfance et de la Jeunesse.

Les représentants des cabinets ont assuré que ses revendications seraient transmises aux ministres et ont fait valoir qu’ils envisageaient d’intégrer des membres d’associations au comité de relecture de Yapaka.

Par le passé, Yapaka a déjà fait l’objet de critiques de ces associations en raison de la place que le programme accorde à la psychanalyse.