Belgique Guillaume Denoix de Saint Marc a perdu son père dans l’attentat contre l’avion d’UTA en 1989. Samuel Sandler a vu son fils et ses deux enfants assassinés par Mohamed Merah à la sortie de l’école juive de Toulouse en 2012. Ces deux ingénieurs français, que rien ne réunissait autrefois, étaient jeudi au procès Nemmouche à Bruxelles pour représenter l’Association française des victimes du terrorisme (Afvt). Leur partie civile était contestée par la défense, mais la Cour leur a donné raison. Voici l’interview qu’ils ont accordée à “La Libre Belgique”.