Eliane Tillieux : "Accueillir les sans abris dans les casernes"

Gianni Ruggieri Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Belgique Un matin hivernal puisque la neige est tombée lundi sur les provinces du sud de la Belgique et les prévisions météorologiques pointent des températures négatives les nuits prochaines. De -8 à -10 degrés par endroits.

Dans ce climat, la Wallonie cherche à répondre à la demande des personnes défavorisées, aux sans-abris précisément. Demande d'autant plus inquiétante que près de 50 personnes sont décédées ces derniers jours en Europe de l'Est suite à une vague de froid. "… Nous préparons chaque année… des moyens supplémentaires que nous avons consacré spécifiquement pour la période hivernale du 1er novemnre au 31 mars pour permettre à tous les services sociaux… de faire non seulement leur travail de base mais aussi d'accroître leurs services et notamment d'accueillir toutes les personnes qui en ont besoin, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7…" répond Eliane Tillieux. Le budget s'élève à 405000€ et a été peu utilisé pour l'instant puisque l'hiver a démarré de façon clémente. Ce plan permettra aux acteurs d'ouvrir des abris de nuit "… mais aussi d'aller chercher des lits supplémentaires notamment dans les casernes grâce à des partenariats…" ajoute la Ministre de l'Action sociale qui veut favoriser la coordination entre les services.

Les chiffres d'accueil interpellent. L'hiver dernier, les nuitées en abris de nuit se sont élevées à 11.821 à Charleroi, 10.213 à Liège, 4.421 à Namur et 1.881 à Mons. La détresse sociale touche de plus en plus les jeunes entre 18 et 25 ans et les femmes : "… c'est aussi le moyen pendant l'hiver de pourvoir raccrocher certains publics qui sont - très très - loins de notre société… qui sont… dans la rue et de pouvoir faire en sorte que les services sociaux puissent avoir un contact…" estime la Ministre wallonne. Pour information, le numéro d'urgence sociale (0800/124.20) est disponible 24 heures sur 24.

Autre actualité, Eliane Tillieux sera tête de liste à Namur pour les élections communales du prochain automne. "… Si je remporte les élections… c'est toute une équipe… Il faudra… former une coalition, avec un partenaire, alors là on verra les résultats des urnes, on verra le projet de ville qu'on veut mener sur Namur…" répond prudente la tête de liste PS mais ajoute explicitement : "… la question est de prendre ses responsabilités, c'est ce que j'ai toujours fait, et je les prendrai en octobre 2012".

Pour rappel, les élections 2006 avaient été marquées par l'affaire Sotegec, un bureau d'études dans lequel la compagne de Bernard Anselme (le précédent Bourgmestre de Namur) aurait eu des intérêts et qui aurait été favorisé lors du choix de plusieurs chantiers par l'ancienne majorité PS-MR. 6 ans plus tard, le dossier réapparaît en état d'être jugé. Suspect pour Eliane Tillieux ? "L'agenda judiciare n'est pas l'agenda politique, à tout le moins je l'espère…" répond la tête de liste PS. Et Bernard Anselme sera présent sur les listes ? "S'il le souhaite ! Jusqu'à présent il n'a pas fait preuve d'une volonté de figurer sur les listes". Un objectif chiffré ? … De faire mieux… il semble nécessaire que pour pouvoir gérer la ville avec un partenaire…" le dialogue existe avec les 3 partis actuellement associés dans la majorité (MR, Cdh, Ecolo) et "… est nécessaire pour créer certaines alliances " conclut Eliane Tillieux.

Gianni Ruggieri

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Les soldats français peuvent ouvrir le feu contre les gilets jaunes : "Cette mesure donne l'impression d'une dictature"

    Pour Boris Morenville, du syndicat SLFP Défense, "l'ennemi ne peut pas être la population".

  2. 2
    Vidéo
    Après l'attentat de Christchurch, un message anonyme menace la Belgique de représailles

    Un message anonyme de menace d'attaque à l'arme automatique sur une "gare centrale" du pays a été reçu samedi vers 14h00, en représailles des attaques perpétrées dans deux mosquées vendredi à Christchurch (Nouvelle-Zélande). La Direction ...

  3. 3
    Vidéo
    Plus de 500 parents interpellent la ministre Schyns: “On nous considère peu parce que nous parlons mal le français ou parce que nous portons le voile”

    Ils se sentent exclus du monde scolaire, et entendent s'y faire un place.

  4. 4
    Interview
    Un directeur d'école a ramené six enfants à Bruxelles le jour des attentats: "Une maman voulait me donner des sous parce que j'avais ramené son fils"

    Le 22 mars 2016 demeure dans l'esprit de nombreux Belges comme une journée marquée par l'horreur et la tristesse causées par les attentats perpétrés à la station métro de Maelbeek ainsi qu'à l'aéroport de Zaventem.

  5. 5
    Premier recours devant la Cour constitutionnelle contre les empreintes digitales sur la carte d'identité

    Le bureau d'avocats bruxellois SQ Law a introduit vendredi matin un recours devant la Cour constitutionnelle contre la présence des empreintes digitales sur la carte d'identité électronique (eID). L'initiateur de cette opposition à la présence des ...

cover-ci

Cover-PM