Belgique

Au terme d'une réunion avec les organisateurs, le bourgmestre de la commune de Saint-Josse Ten Noode Emir Kir a donné son feu vert, lundi après-midi à la manifestation programmée par un front de gauche anti-fasciste, réunissant notamment des associations d'étudiants, mais aussi des organisations syndicales, contre la venue de Marine Le Pen au parlement flamand où elle prendra part mardi soir à un colloque organisé par le Vlaams Belang, sur le thème du réaménagement de frontières.

Les manifestants pourront se rassembler vers 19 heures sur la place Surlet de Chockier, non loin du parlement flamand, et se diriger, à partir de 20h, vers la place de Luxembourg, aux pieds du parlement européen, via un parcours empruntant entre autres l'avenue des Arts, sur le territoire de la commune de Saint-Josse.

A l'issue de la réunion, M. Kir a précisé à l'agence Belga qu'il avait insisté auprès des organisateurs sur la nécessité de bien encadrer le cortège. Selon le bourgmestre, le parcours évitera un passage via la rue Scailquin et le centre de la commune.

Pour le moment, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Yvan Mayeur, n'a ni autorisé, ni interdit la manifestation, car il attendait de connaître ce qui a été autorisé et interdit ailleurs sur le schéma du parcours.