Belgique

La fin de la législature bruxelloise 2004-2009, déjà sous le règne d’un Olivier, a été marquée par le dégagement d’un large consensus politique en faveur de l’extension du métro vers le nord (Schaerbeek) et le sud (Uccle) de la capitale. Mais si les différentes formations politiques issues des urnes le 7 juin s’accordent sur le principe d’accroître l’offre de transports publics, les modalités sur l’extension même du métro varient. Ainsi, Ecolo est favorable à l’extension à condition, notamment, que "des mesures de restriction des capacités routières soient prises parallèlement aux nouveaux tronçons de métro". Au PS, on plaide pour un prolongement du métro à Schaerbeek et à Uccle, en passant par Evere. Le CDH se déclare, lui, en faveur de l’extension, mais insiste sur la nécessité de "valoriser le potentiel de la création ou du développement des arrêts du réseau RER".