Belgique

Le ministre de la justice, Koen Geens (CD&V) l'a annoncé mardi midi: les mėdecins traitants de Frank Van den Bleeken, interné depuis 30 ans pour des viols et le meurtre d'une jeune fille, ont décidé de ne pas continuer la procédure d'euthanasie. De Morgen avait annoncé que l'homme serait euthanasié dimanche 11 janvier. Il n'en sera rien. Le ministre Geens a pris acte de la décision, dont les motivations personnelles relèvent du secret médical.

On a aussi appris que le ministre de la Justice avait décidé de transférer l'interné au centre de psychiatrie légale de Gand, ouvert récemment. L'objectif est tant celui d'une observation en vue du traitement adéquat que du développement d'un trajet adapté de soins. Des contacts très récents et intenses ont été pris avec le secrétaire d'Etat néerlandais de la Justice qui offrent "une claire perspective d'un transfert rapide vers un centre aux Pays Bas", de Pompestichting, spécialisé dans les longs séjours d'internement (long stay), précise un communiqué de la Justice.