Belgique Le CD&V finira par regretter amèrement d’avoir réclamé - et obtenu - le portefeuille de l’Environnement lors du partage des compétences entre partis du gouvernement flamand. On sait ce qu’il est advenu de Joke Schauvliege, titulaire du dossier jusqu’au 6 février. Devant une assemblée d’agriculteurs, elle avait affirmé avoir reçu de la Sûreté de l’État la certitude que des associations environnementalistes étaient derrière les brosseurs pour le climat. Quelques jours plus tard, elle avait bien dû reconnaître avoir monté cette histoire de toutes pièces. Et, en pleurs, annoncer sa démission.(...)