Belgique

De nombreux membres du personnel de police se sont déclarés en grève jeudi à Charleroi et à Liège, a indiqué jeudi Eddy Quaino, permanent police à la CGSP Administratif. 

Selon lui, le mouvement est extrêmement bien suivi, tout en garantissant la possibilité d'un service minimum. Lors de l'action de jeudi, trois syndicats policiers (SNPS, CSC Services publics et CGSP Admi) veulent exposer leurs revendications liées à leur métier comme le manque d'agents, la réforme de leur statut ou encore les violences policières.

A Liège, plus précisément, plus de 50% des policiers se sont déclarés en grève. Un service minimum est dès lors assuré, comme s'il s'agissait d'un dimanche, a indiqué jeudi Fabrice Discry, délégué permanent SNPS pour les provinces de Liège et Namur. Dès 6h00, une cinquantaine de policiers se sont rassemblés devant l'Hôtel de police de Liège. Ce rassemblement se voulait symbolique, selon Fabrice Discry, devant le commissariat central "de la première zone de police wallonne en terme d'effectifs".

"Certains commissariats de quartier pourraient être fermés et des interventions moins urgentes pourraient être postposées à la semaine prochaine. Je rassure la population en indiquant que les urgences restent assurées au départ de l'effectif disponible et ce, pour les deux jours", explique le représentant syndical. La police de Liège signale en effet que les commissariats de Saint-Léonard, d'Outremeuse, de Sainte-Walburge et de Jupille-Wandre sont fermés. Les autres points d'accueil restent accessibles aux horaires habituels.

Bruxelles, Zeebrugge, Genk et Louvain seront également touchés par les actions, a précisé Carlo Medo, président national du SNPS. "Nous souhaitons que notre message soit entendu par le personnel et les autorités."

Vendredi, ils seront solidaires également de l'action plus générale décidée par les syndicats. "Ce sera l'occasion de mettre en avant des revendications comme celles sur la réforme des pensions ou le pouvoir d'achat. A la police, cela fait 19 ans que nous n'avons pas connu de revalorisation salariale", a indiqué M. Quaino.

Le syndicat policier le plus important du pays, le SLFP ne participe pas à l'action de ce jeudi.