Belgique

A l’échelle bruxelloise, elle a également calculé que si tous les établissements annonçaient leur potentiel maximal, pas moins de 851 places se libéreraient dès maintenant, ce qui permettrait de résorber les listes d’attente (il y aujourd’hui 595 “sans-école”, dont 525 à Bruxelles). La Fapeo a aussi constaté que le nombre de places déclarées pour la rentrée 2011 était inférieur de 147 unités par rapport à 2010.

Faut-il voir dans ces déclarations sous-évaluées un moyen de contourner le décret et de favoriser, à la rentrée, certains enfants au détriment d’autres? “Il est temps que le politique accorde sa priorité à l’offre de places. Arrêtons de maintenir la pression sur les familles!”