Belgique

Le Parlement de la Communauté française doit adopter en urgence, ce mardi, un nouvelle proposition de décret visant à réguler les inscriptions en première année de l'enseignement secondaire, a appris "La Libre".

Ce texte, déposé ce lundi par les parlementaires bruxelloises Véronique Jamoulle (PS) et Julie De Groote (CDH), en "bonne intelligence" avec le cabinet du ministre Dupont (PS), comporte trois grandes mesures. La première porte sur les rentrées 2010 et suivantes. Les deux autres visent à régler la question de la bulle des inscriptions multiples pour la rentrée de septembre 2009.

1 Pour les rentrées 2010 et suivantes, on reporte les inscriptions au 15 février. Les inscriptions ne pourront pas avoir lieu avant cette date, afin de laisser le temps nécessaire à la nouvelle majorité issue des élections régionales du 7 juin prochain de rédiger un nouveau texte, prévoyant de nouvelles modalités d'inscription, après un large débat avec tous les acteurs de l'enseignement.

2 Pour la prochaine rentrée (septembre 2009), on donne la possibilité aux écoles qui le souhaitent, d'augmenter le nombre de places qu'elles avaient fixé. Une école confrontée à une trop grande demande pourrait ainsi augmenter le nombre d'élèves par classe (mais pas plus que 26), ou augmenter le nombre de classes si ses bâtiments le permettent, ou si elle est prête à installer des "classes-containers". Ces élèves supplémentaires donneraient bien sûr droit à un encadrement supplémentaire, payé par la Communauté.

3 Pour la prochain rentrée également, on donne la possibilité à la Commission interréseaux des inscriptions (CIRI) de demander aux parents multi-inscrits d'exprimer leurs préférences d'école. Et d'ensuite les rayer des écoles où leur enfant a obtenu une inscription, s'ils ont obtenu une inscription dans une autre école qui correspond à un meilleur choix. Exemple: si X a une place certaine dans son 2e choix et son 3e choix, la CIRI pourrait alors retirer X du 3e choix, mais pas de la liste d'attente du 1er choix. Cela faciliterait le travail de la commission et aiderait à réduire la bulle plus rapidement.