Belgique

Depuis deux semaines, chaque jeudi, des élèves marchent dans les rues de Bruxelles pour réclamer une politique climatique ambitieuse.

Les élèves du mouvement "Youth for Climate" entendent poursuivre leurs manifestations jusqu'aux élections de mai, ont-ils fait savoir après le succès de la marche pour le climat ayant réuni une dizaine de milliers de jeunes, dans les rues de Bruxelles.

Dans certaines écoles, les élèves étaient autorisés à participer à la marche, à condition de revenir en cours une fois la manifestation terminée. Dans d'autres écoles par contre, la direction avait prévenu que les absences ne seraient pas tolérées, comme au Collège Saint-Hubert de Watermael-Boitsfort. Une école où les élèves de cinquième ont décidé de se rassembler dans le but de faire réagir la direction, les professeurs ainsi que les élèves.

Ces derniers avaient été avertis par le directeur. Il nous a dit : "Quelques-uns d'entre vous sont venus me trouver afin de me demander l'autorisation de manifester pour le climat ce jeudi à l'instar de nombreux élèves de l'enseignement néerlandophone. Le citoyen, que je suis, salue cette initiative, et est rassuré de constater que cette problématique vous mobilise. Pour autant, le directeur que je suis ne peut légalement, administrativement vous donner l'autorisation d'y participer. En d'autres termes, les cours se donneront normalement toute la journée du jeudi, et toute absence sera évaluée d'après le règlement d'ordre intérieur".

Face à cette situation, les élèves ont choisi d'agir de façon pour le moins originale... en débranchant le distributeur à boissons de l'école.

"Les bouteilles en plastique qui sont à disposition dans le distributeur nuisent à la planète. Les manifestations pour le climat nous ont fait prendre conscience que même à notre échelle il n’est pas trop tard pour changer les choses. C’est la raison pour laquelle nous demandons à la direction de retirer ce distributeur d’eau et de remettre en fonction la fontaine d’eau afin de remplir nos gourdes. Ceci serait moins cher pour les élèves et mieux pour la planète!", écrivent-ils dans un post Instagram.