Belgique

Marick Biokou vit en Belgique depuis 2006. Après avoir fait ses études et obtenu plusieurs diplômes, ce Béninois a commencé à travailler. Jusqu'au jour où son visa et son permis de travail lui ont été retirés. C'était en 2015.

Depuis, ce jeune homme de tout juste trente ans, qui a passé la majeure partie de sa vie en Belgique, vit dans "l'illégalité". Impossible de travailler, voire de sortir de chez lui, chez ses parents d'accueil, sans crainte d'une arrestation. Lui qui est très actif dans la vie culturelle de sa ville, Comines-Warneton, a introduit plusieurs recours, en vain. Malgré le soutien de la bourgmestre, malgré ses études pour exercer un métier où il y a une pénurie de main-d'oeuvre. Malgré cela, Marick Biokou ne baisse pas les bras et garde espoir, avec optimisme. Il est l'Invité du samedi de LaLibre.be.

Depuis quatre ans, vous vivez dans l'illégalité ?

(...)