Belgique

Quelque 1.100 jeunes accompagnés de familles et d'aînés arpentent les rues de Bruxelles ce jeudi, malgré les vacances de Pâques, pour secouer les autorités face au dérèglement climatique, selon les chiffres de la police. Plusieurs recteurs d'université ont également fait le déplacement. Les recteurs de l'UCLouvain, Vincent Blondel, de l'université Saint-Louis, Pierre Jadoul, de l'UNamur, Naji Habra, de l'UGent, Rik Van De Walle, et de la VUB, Caroline Pauwels, mènent le cortège à côté d'Anuna De Wever, figure emblématique du mouvement "Youth For Climate", à l'origine des grèves scolaires pour le climat en Belgique.

"Le débat doit tenir compte des preuves scientifiques. Elles doivent nourrir les décisions politiques", a affirmé Rik Van De Walle, selon qui "il est très important de soutenir les jeunes, surtout pendant les vacances, et de les encourager à poursuivre leur mobilisation".

Dans la foule, des centaines d'élèves et d'étudiants, des familles venues parfois avec de très jeunes enfants et des grands-parents brandissent leurs traditionnels slogans et pancartes, défendant la "vérité scientifique" et réclamant des mesures urgentes contre les effets du réchauffement du climat.

Le cortège doit se disperser à la gare du Midi.