L’accusateur fut parfois brouillon

Christian Laporte Publié le - Mis à jour le

Belgique

L’abbé Rik Devillé, l’ancien curé de Buizingen qui a été le premier à avoir été auditionné, lundi après-midi à la salle européenne de la Chambre, dans le cadre de la commission spéciale "relative au traitement d’abus sexuels et de faits de pédophilie dans une relation d’autorité, en particulier au sein de l’Eglise" n’a pas dressé un tableau très positif de sa propre institution, c’est le moins qu’on puisse écrire.

A ses yeux, bien qu’il ne l’ait pas dit tel quel, cette dernière demeure toujours cette "dernière dictature" aux "allures moyenâgeuses et ultra-conservatrices" à laquelle il avait consacré un pamphlet en 1992 avant de devenir en quelque sorte "la référence", l’homme de confiance en matière de victimes de l’institution ecclésiale. Et alors qu’il n’a jamais été "cassé" par le cardinal Danneels et qu’il a pu continuer à exercer son travail de curé de paroisse, il n’a eu de cesse de prendre très à cœur la défense des droits de l’Homme au sein de l’Eglise.

D’où la création peu après avoir sorti son analyse ravageuse, du groupe "Mensenrechten in de Kerk" qui sera érigé en association sans but lucratif avant d’être dissoute en 2004 parce qu’elle avait accompli sa mission. C’est à ce titre qu’il a commencé à recueillir les plaintes de celles et ceux qui d’une manière ou d’une autre ont subi des traitements injustes dans l’Eglise.

Un éventail très large de situations délicates qui allaient de dénis de justice dans les institutions ecclésiales, y compris scolaires et médico-sociales à l’accouchement sous X en France de jeunes filles rendues enceintes par des prêtres. En passant aussi par des abus sexuels commis sur des mineurs ou sur des personnes handicapées voire sur des adultes comme le cas de cette religieuse qui devait subir mensuellement les affres de son confesseur dans sa cellule monacale

C’est au nom de "centaines de survivants" qu’il a voulu faire part de son témoignage, précisant que dès la sortie de "De laatste diktatuur", il avait enregistré de nombreuses plaintes d’abus sexuels. Agissant d’abord de manière expérimentale, il dit avoir "travaillé de manière plus structurelle" après avoir pris contact avec Peter Dewaele, le responsable de la cellule pédophilie du Parquet de Bruxelles. "J’ai alors commencé à avoir de nombreux contacts avec les évêques et les supérieurs de congrégations mais faute de preuve, l’on n’a pas pu progresser avec eux car la hiérarchie disait ne pouvoir trancher entre une vérité contre une autre".

Et de donner une série d’exemples d’où il ressort que "les évêques auraient systématiquement pris la défense des auteurs plutôt que des victimes, question de ne pas créer d’ennuis à l’Eglise". Mais la résistance ne vint pas que de la hiérarchie : Rik Devillé attaqua aussi Mark Van de Voorde, à l’époque rédacteur en chef de "Kerk&Leven" (et aujourd’hui conseiller d’Yves Leterme) qui avait décrit ses actions comme "une partie d’un forte campagne contre l’Eglise romaine !"

De manière pas toujours très limpide, Rik Deville expliqua que bien avant l’éclatement de l’affaire Dutroux, il avait déjà demandé la création d’une commission aux évêques. "Finalement, il y a eu en 1998, la création du fameux point de contact vert dont le journal paroissial donna le numéro de téléphone entre deux publicités, càd bien caché dans le corps de la publication. De toute façon, à ce moment, on nous a empêchés de nous présenter avec les victimes face aux évêques. Et pendant des années, on a organisé des journées annuelles de reconnaissance, dans tous les sens du terme, des victimes sans que l’Eglise ne daigne jamais nous envoyer un évêque. Cette année, on a eu la visite de Johan Bonny, celui d’Anvers mais le contexte était évidemment différent "

L’ancien curé de Buizingen a aussi rappelé par le menu une rencontre de victimes en janvier 2000 à l’archevêché à Malines. "Une rencontre qui avait mal tourné à tous les égards, le cardinal Danneels n’ayant pas eu un mot de compassion pour les victimes. Mieux, il osa même se présenter comme une victime, nous accusant de vouloir tuer l’Eglise !"

Si Rik Devillé se montra très dur envers la hiérarchie ecclésiale, il a aussi vivement interpellé les membres de la commission Lalieux en disant qu’il avait rencontré des policiers qui étaient prêts à venir témoigner des pressions exercées sur eux par une sorte d’alliance de la Justice et de l’Eglise. Et d’évoquer plusieurs affaires de mélanges d’intérêts. "Ainsi à l’instigation d’un juge CD&V, un religieux aurait été acquitté pour des faits graves". L’abbé Devillé a conclu que "l’Eglise se comporte comme un Etat dans l’Etat et se met au-dessus des lois" avant de demander à la commission si elle voulait vraiment écouter les victimes. Et de terminer par quelques allusions de la gestion des dossiers de pédophilie à Rome sans toutefois aller jusqu’au bout de ses déclarations. S’il est exact que le cardinal et préfet Dario Castrillon Hoyos avait rendu hommage à l’évêque de Bayeux-Lisieux, Mgr Pican, condamné pour ne pas avoir dénoncé un prêtre pédophile à la justice, l’abbé Devillé n’a pas ajouté que le Vatican avait clairement pris ses distances avec ce dérapage de cardinal. De même, le témoin a longuement parlé de documents du Vatican notamment sur le silence à adopter face à certaines accusations mais les députés, peu au fait des arcanes du droit canon ignorent évidemment qu’ils sont dépassés par les faits depuis 1983. En voulant aussi régler ses comptes avec l’Eglise, Rik Devillé a déforcé son plaidoyer pour les victimes

Christian Laporte

A lire également

Derniers articles

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    CEB: Nombres, éveil... voici les épreuves de ce mardi

    Les épreuves du CEB ("certificat d'études de base") se poursuivaient ce mardi pour les élèves de 6e primaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
    Ces épreuves ont pour but d'évaluer simultanément et de manière égalitaire tous les élèves d'un ...

  2. 2
    Vidéo
    Un des criminels les plus recherchés de Belgique arrêté à Forest

    Grzegorz Janowicz, un criminel parmi les plus recherchés du pays a été arrêté mardi dans le parc Duden à Forest, rapportent mercredi les titres Sudpresse et Mediahuis. Grzegorz Janowicz avait été condamné par la cour d'appel de Bruxelles, en 2017, à ...

  3. 3
    Vidéo
    Disparition de Théo Hayez en Australie: Whatsapp va collaborer avec les enquêteurs

    Le service de messagerie instantané Whatsapp a accepté de collaborer à l'enquête ouverte après la disparition du jeune Belge Théo Hayez en Australie, d'après une information de l'agence de presse australienne AAP, relayée lundi par plusieurs médias.

  4. 4
    Vidéo
    CEB: Écouter, écrire, solides et figures... voici les épreuves de ce lundi

    Les élèves de 6e primaire de l'ensemble de la Fédération Wallonie-Bruxelles passent les épreuves du CEB à partir de ce lundi 17 mai. Ces épreuves ont pour but d'évaluer simultanément et de manière égalitaire tous les élèves d'un même niveau, sur ...

  5. 5
    Alexandre Hart, condamné plus lourdement que Marc Dutroux

    Comparaison n'est évidemment pas raison. Mais force est de contater que les accusés, reconnus coupables de l'assassinat de Valentin Vermeesch, ont été condamnés plus lourdement que les trois principaux condamnés au procès de Marc Dutroux. (...)

cover-ci

Cover-PM

Facebook