Belgique En Belgique, on a peut-être deux pays, et deux démocraties. Mais les problèmes sont, en gros, souvent les mêmes de part et d’autre de la frontière linguistique.

Le mois dernier, La Libre faisait état d’une étude de l’administration de la Fédération Wallonie-Bruxelles montrant qu’en moyenne, un élève francophone perdait 2 heures de cours par semaine faute de professeurs en nombre suffisant. Pour remplacer un professeur malade, c’est devenu la croix et la bannière. Il y a les lourdeurs administratives - le fameux décret "Titres et fonctions" qui oblige les directions d’école à justifier tout engagement. Il y a, plus globalement, une pénurie grave et aggravée d’enseignants qui rend ces engagements de plus en plus délicats.

(...)