Belgique "Je voulais savoir ce que ça faisait de se taper un membre de la famille d’un terroriste".

Saad, 20 ans, a comparu détenu devant le tribunal correctionnel de Liège pour répondre d’avoir participé à une organisation terroriste.

En 2016, les autorités se sont intéressées à lui. Le jeune homme était en contact avec un certain Kevin soupçonné d’être radicalisé, mais également avec plusieurs personnes soupçonnées de baigner dans l’entourage de terroristes.

Les enquêteurs ont découvert qu’il se faisait envoyer des vidéos de personnes égorgées par des membres de l’État islamique. Le jeune homme se fendait de commentaires se réjouissant de la mort de "koufars", une manière d’appeler un non-croyant de manière péjorative.

Il a écrit qu’il souhaitait rejoindre les rangs de l’État islamique et a écrit à un radicalisé : "Je veux de tout mon cœur me sacrifier pour toi, combattre dans ton sentier. Accorde-moi le martyre et le paradis."

Tant son frère que sa maman se sont inquiétés. "Je suis un peu étonné", a déclaré Saad hilare. "Je ne suis pas un loup solitaire. Je suis comme tous les jeunes de mon âge. J’ai plein d’amis."

Il a estimé que les autorités s’inquiétaient pour rien. "Je suis désolé d’avoir pensé différemment. J’étais dans une mauvaise passe mais de là à me définir comme un monstre… Il y a une optique très caricaturale. Je ne suis pas un meurtrier. Avant, je mentais, mais maintenant plus."

Il a été entendu dans un commissariat de Verviers dans lequel il avait dit qu’il souhaitait "se faire exploser".

Saad s’est marié avec la cousine de Mohamed Abrini, soupçonné d’avoir participé aux attentats de Paris et de Bruxelles. "Elle aurait pu s’appeler Abdeslam (NdlR : comme un autre terroriste). Je voulais m’amuser et elle m’a dit pour consommer, il faut se marier. C’était un plan cul ! Je voulais savoir ce que ça faisait de se taper un membre de la famille d’un terroriste."

Me Simonis a soulevé une question procédurale concernant la mouture de loi choisie par le parquet pour poursuivre son client car la loi a été plusieurs fois modifiée. Suite le 5 juillet.