Belgique

La Chambre a approuvé jeudi une proposition de loi qui transpose un projet de la ministre de la Santé, Maggie De Block, en matière de remboursement de médicaments. Plusieurs mesures vont mener à une diminution du prix pour le patient de l'ordre de 10 millions d'euros. D'autres vont mener, selon la ministre, à une économie de 96 millions d'euros pour l'Etat.

La plus importante d'entre elles repose sur un mécanisme de "volume cliff" qui permet de faire baisser le prix en fonction du volume acheté. D'autres mesures concernent les plafonds de prix ou les médicaments fournis dans les hôpitaux pour lesquels une partie plus grande des réductions accordées reviendra dans l'assurance soins de santé.

Si la plus grande partie des mesures a reçu le soutien du parlement, il en est une qui a fait tiquer plusieurs groupes politique et justifié le vote contre des socialistes.

Le PS et le sp.a dénoncent un traitement de faveur accordé au secteur pharmaceutique. Chaque année, ce dernier dépasse son budget mais ne rembourse qu'une partie du dépassement, ont-il rappelé. Au total, la note s'élèverait à plus de 600 millions d'euros en 5 ans. Dans le cadre de son conclave budgétaire, le gouvernement avait décidé d'imposer au secteur le paiement d'une cotisation supplémentaire de 105 millions d'euros mais celle-ci a disparu du texte, ont-ils dénoncé.