Belgique

La KU Leuven a mis fin, avec effet immédiat, à sa collaboration avec le responsable de la résidence universitaire Justus Lipsius. Selon plusieurs témoignages, l'homme aurait abusé de sa position en utilisant à mauvais escient des données privées des étudiants. On lui reproche également des attitudes déplacées avec certains d'entre eux.

Plusieurs plaintes concernant le comportement inapproprié de l'homme ont été déposées au cours de la semaine du 24 octobre. Des plaintes prises très au sérieux par l'université qui a ouvert une enquête. L'homme a été relevé de ses fonctions le 28 octobre et a été invité à quitter son appartement au sein de la résidence. Il ne peut par ailleurs plus y pénétrer, ni entrer en contact avec les personnes y vivant.

Les étudiants habitant la résidence ont été informées des faits, ils peuvent s'adresser à des personnes de confiance.

Dans un communiqué, la KU Leuven qualifie l'incident de très regrettable et indique qu'elle fera tout pour que cela ne se reproduise plus. "Nous travaillons à un moyen de déceler à l'avenir plus rapidement des cas similaires" et surtout à les éviter, indique le vice-recteur aux affaires étudiantes, Rik Gosselink.